préparatifs


« Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. »

Ainsi parla Lao-Tseu, un beau jour, avant de sortir faire les courses…

Notre aventure à nous commence avec l’achat des billets d’avion. Un acte dispendieux qui nous projette tout de go dans la réalité du voyage. Nous arriverons à Mexico DF et repartirons par Lima. Nous nous offrons le mini luxe de prendre des vols directs.

Passée cette étape, restent en vrac toutes sortes de préparatifs, comme avant de partir en vacances, mais en pire :

  • vaccins exotiques : le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire pour entrer dans certains pays, il donne même droit à un joli passeport de couleur coordonnée qui pourra être demandé aux frontières. Foutus pour foutus, nous nous laissons tenté par un vaccin contre la rage. Comptez 200€ par personne pour l’ensemble. Nous avions déjà l’hépatite A et la typhoïde à notre tableau de chasse, pour une belle palette d’anticorps.
  • sacs et accessoires (piles non fournies) : le choix de l’équipement est un vaste sujet de débat entre nous… A lire dans un prochain article
  • progresser en espagnol : une application, quelques livres, des souvenirs de lycée… Nous aurions pu être plus assidus, mais rien de tel que de s’immerger pour progresser, n’est-ce-pas ?
  • s’inscrire sur couchsurfing + workaway : nous sommes séduits par ces approches alternatives pour loger sans frais ou presque. Pour le moment, les contacts n’ont pas été fructueux, mais j’ai hâte de vous raconter nos premiers succès 😀
  • lire des blogs, des livres
  • ouvrir un compte Nickel : seulement 1€ de commission par retrait, qui dit mieux ?
  • souscrire à une assurance voyageurs : nous avons opté pour la très recommandée Chapka. Espérons ne surtout pas en avoir besoin en route.
  • fêter notre départ, voir et revoir et rerevoir les amis
  • vider frigo et placards, à coup de recettes aussi improbables que le cake au Benco© ou la soupe butternut-Curly©
  • faire un bisou à nos parents
  • créer un blog : de quoi s’arracher les cheveux par moment, mais c’est surtout très motivant de pouvoir joliment partager nos aventures.

Je crois qu’on ne sera jamais prêts, mais l’avion n’attendra pas, alors : c’est parti !

Publicités